Ce mois de février est un mois idéal pour présenter ce superbe Bordeaux en excellent rapport qualité prix :

L’oratoire de Chasse Spleen 2008 vendu par Meersserman à Bruxelles au prix de 13 euros TVAC

Article édité par wikipedia :

Château Chasse-Spleen est un établissement vinicole dans le Moulis-en-Médoc appellation de l’ Bordeaux région de France, juste au nord-ouest de Margaux . Château Chasse-Spleen a été choisi comme l’un des six Exceptionnels Crus dans le Cru Bourgeois classement de 1932, et par des révisions ultérieures jusqu’à l’annulation de la classification en 2007. Le domaine est aujourd’hui largement considéré comme cru classé standard. Le nom signifie « pour chasser le blues » ou «dissipe la mélancolie». Un second vin est produit sous le label L’Ermitage de Chasse-Spleen et un autre intitulé l’Oratoire de Chasse-Spleen.

Longtemps considérée comme le premier cru de Moulis, de la succession viticole histoire est documentée de 1560, et peut-être avant. Au début d’une succession nommé Grand-Poujeaux, il a été possédé par le seigneurs Grenier, qui peuvent avoir évolué en Gressier. Le domaine a été divisé en 1822 en raison de complications de succession, la moitié des biens de devenir Château Gressier-Grand-Poujeaux, et le reste passa à la famille Castaing. D’autres divisions dans les années 1860 a entraîné dans ce qui deviendra Chasse-Spleen, et les châteaux Maucaillou et Poujeaux-Theil.
Un compte en expliquant nom de la succession est dû à une visite par Lord Byron en 1821, quand il est devenu tellement épris par les vignes qu’il a dit, « Quel remede for chasser le spleen » , ou alternativement attribué au poème Spleen dont l’auteur Charles Baudelaire fois a visité le bien.
Après la mort de l’Castaing dernière, de 1909 à 1914 Chasse-Spleen a été détenue par la famille Segnitz, marchands de vin nord-allemands qui ont contribué à la qualité et la réputation de la succession, mais après le déclenchement de la Première Guerre mondiale , le domaine fut confisqué comme «biens ennemis», et finalement acheté aux enchères en 1922 par la famille Lahary. Après le maintien de la réputation du vin depuis plusieurs décennies, Chasse-Spleen a été vendu en 1976 à un consortium contrôlé par la famille Merlaut, les propriétaires éventuels de châteaux dont Gruaud-Larose , Ferrière , Citran et Haut-Bages-Libéral .
Après avoir changé de carrière de l’enseignant à vigneron, Jacques Merlaut fille Bernadette Villars et son mari ont pris le contrôle de la succession et avec la collaboration du professeur Émile Peynaud , de grandes améliorations aux installations et la qualité de vin suivi. Elle est devenue une figure de la renommée avant qu’elle et son mari est mort dans un accident de montagne dans les Pyrénées en 1992. À ce jour, la succession est gérée par sa fille Claire Villars.

Le vignoble s’étend de 80 hectares, avec des cépages de 73% Cabernet Sauvignon , 20% Merlot et 7% Petit Verdot .
En moyenne, 28.000 cas sont produites annuellement du Grand Vin , et des deux seconds vins de L’Ermitage de Chasse-Spleen et l’Oratoire de Chasse-Spleen, il est produit environ 14.000 cas.

 

 

 

 

 

Par Fred| Aucun commentaire | Les bons plans de Marc, News

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*